Méthode des 4 R pour analyser


les dRroits, les Responsabilités, les Revenus et les Relations des parties prenantes


Brève description (en incluant si possible une définition)

La méthode des 4R est un outil d'analyse qui peut être utilisé pour compléter l’analyse des parties prenantes. Elle vise à clarifier les rôles joués par les différentes parties prenantes et la nature des relations entre elles. L’évaluation et la négociation entre parties prenantes de ces rôles et relations sont nécessaires avant de développer les capacités requises pour l’amélioration des politiques et institutions. L’outil des 4R les scindent en:

  • dRoits (accès et contrôle sur les ressources);
  • Responsabilités (rôles et pouvoir en matière de gestion des ressources);
  • Revenus (bénéfices) avantages et coûts provenant d'une ressource des parties prenantes; et
  • Relations entre les parties prenantes.

Historique

Cette méthode a été développée par Olivier Dubois qui travaille à la FAO.

Quand l’utiliser

Cet outil est particulièrement utile dans des contextes où il faut repenser, négocier et renforcer les rôles. Il s’agit d’un outil très sensible qui doit faire l’objet d’une application rigoureuse.



Astuces et enseignements (ajouter les vôtres)

1. Expliquez le but de l’activité et le sens des 4R.



2. Demandez aux participants d’énumérer toutes les parties prenantes identifiées par le biais d’une analyse des parties concernées. Préparez ensuite un tableau énumérant les parties prenantes, en ajoutant trois colonnes pour les droits, les responsabilités et les revenus. Invitez les participants à compléter le tableau.



3. Les participants élaborent ainsi leur propre matrice. Pour chacune des parties prenantes, les participants doivent discuter afin de décrire leurs droits, leurs responsabilités et leurs revenus, puis leur attribuer un score sur une échelle de 0 (aucun/e) à 5 (maximum).



4. Entamez une discussion en vous appuyant sur les questions suivantes :



o Qu’avez-vous appris concernant les différends entre les parties prenantes en remplissant la matrice des 3R?
  • Quelles différences existent entre les parties prenantes en ce qui concerne leurs droits, leurs responsabilités et les revenus générés par leurs ressources? Dans quelle mesure les différences entre ces facteurs ont-elles une incidence sur le degré de pouvoir ou d’influence des parties prenantes sur les conflits/désaccords qui les opposent?
  • Quels changements de ces facteurs pourraient-ils favoriser une réduction des conflits?

5. À la fin de la discussion, présentez la deuxième étape de l’analyse, qui se concentre sur l’examen des relations qui existent entre les parties prenantes. Ces relations peuvent être:

  • Fortes, faibles ou inexistantes
  • Positives, neutres ou conflictuelles
  • Fondées sur une alliance officielle ou informelle

Il est possible de rendre compte de ces relations en dessinant une carte qui illustre les liens entre les parties prenantes, à l'aide de différents types de lignes ou de différentes couleurs pour indiquer les diverses relations. Une ligne plus épaisse est utilisée pour indiquer une relation plus forte, et une ligne en pointillés pour indiquer une relation faible.



6. Vous pouvez ensuite lancer une discussion en vous appuyant sur les points d’entrée suivants:

  • Que montre cette activité à propos des relations entre les parties prenantes en désaccord? Comment les 3R influencent-ils leurs relations?
  • Si cela n’a pas déjà été fait, précisez que les relations entre les parties prenantes sont beaucoup plus complexes qu’elles ne peuvent le sembler au premier abord. Discutez du rôle des récits partagés et de la manière dont ils influent sur les relations dans le cadre des différends. Rappelez également aux participants que les relations entre les parties prenantes sont dynamiques, et qu’elles peuvent évoluer au cours du temps.
  • Encouragez les participants à déterminer les alliances qui pourraient renforcer leurs propres positions à l’aide de la question suivante:
    «L’analyse permet-elle d’identifier qui pourrait jouer le rôle de tiers de confiance et contribuer à soutenir le processus de résolution des conflits?»





Exemples et récits (ajouter les vôtres)



Qui peut m'en dire plus? (ajouter vote nom)


Méthodes, outils, pratiques apparentés

Mots-clés, balise


Crédit photo ou image



Si vous avez inclus des photos ou des images, merci d’insérer ici la source ou le crédit photo


Auteurs de la page

Si vous avez commencé cette page ou si vous y avez contribué, et vous souhaitez que votre travail soit visible (et reconnu), indiquez votre nom ici !
Sophie Treinen