Analyse du réseau social (ARS)


Brève description

C’est une technique de recherche qui vise à identifier et à comparer les relations entre les individus, les groupes et les systèmes pour modéliser les interactions dans le monde réel au coeur des processus de connaissance et d’apprentissage organisationnels. L’ARS vise de fait à illuminer les relations informelles: « qui connaît qui » et « qui partage avec qui ». Ainsi les leaders peuvent visualiser et comprendre les diverses relations qui soit facilitent ou entravent le partage de connaissances.

Quand l’utiliser


Comment l’utiliser

Le processus ARS se déroule le long des étapes suivantes :
Rassembler l’information sur des relations au sein d’un groupe défini ou réseau de personnes.
– Identifier le réseau cible (équipe, groupe, département).– Collecter les données lors d’entretien avec les responsables et pincipaux acteurs concernant leurs besoins et
problèmes spécifiques.
– Présenter clairement les objectifs et la portée de l’analyse et déterminer le niveau de compte rendu.– Formuler les hypothèses et questions.
– Formuler la méthodologie et le questionnaire de l’enquête.
– Entretiens avec des personnes du réseau pour cerner les relations et les échanges de connaissance
– Concevoir et appliquer des actions pour susciter les changements souhaités.
– Cartographier à nouveau le réseau après un temps donné.

Une fois que les relations sociales et les flux de connaissance deviennent visibles, ils peuvent être évalués, comparés et mesurés. Les résultats de l’ARS sont ensuite apliqués par les individus ou organisations pour:
  • identifier ceux assumant un rôle central (dirigeants d’opinion, passeurs d’information, managers d’information, etc.) ;
  • identifier les goulots d’étranglement et ceux qui sont isolés ;
  • découvrir les occasions d’améliorer le flux de connaissance ;
  • cibler les domaines où un meilleur partage des connaissances aura le plus d’impact ;
  • sensibiliser à l’importance des réseaux informels.


Astuces et enseignements

Une ARS réussie débute par la collecte de données. Aussi, est-il très important de veiller soigneusement à la
conception de l’enquête et du questionnaire. Des questions efficaces se concentrent sur divers facteurs
– Qui connaît qui et qui connaît bien ?
– Les gens connaissent-ils bien les connaissances et compétences des autres ?

– Qui ou quoi informe les gens à propos d’un thème, d’une relation ou d’un processus particulier ?
– Quelles sont les ressources qu’utilisent les gens pour trouver l’information, obtenir du feed-back et des conseils.
[Source : www.library.nhs.uk/knowledgemanagement ]


Exemples et récits

(ajouter les vôtres)

Qui peut m'en dire plus?

(ajouter votre nom)

Méthodes, outils, pratiques apparentés


Ressources

(ajouter les vôtres)
Bogatti S., Brokerage, 2005 www.analytictech.com/essex/Lectures/Brokerage.pdf
Cross R, Nohria N, Parker A, 2002. Six Myths about Informal Networks - and How to Overcome Them. MIT Sloan
Management Review 43 (3), www.chsrf.ca/knowledge_transfer/pdf/digest_20051124_e.pdf
Freeman L.C. , Visualizing Social Networks, Journal of Social Structure,
www.cmu.edu/joss/content/articles/volume1/Freeman.html
Davies, R. , 2003. Network Perspectives in the Evaluation of Development Interventions: More Than a Metaphor,
www.mande.co.uk/docs/nape.pdf
The International Network of SNA, with a comprehensive list of resources, www.ire.org/sna
La fiche sur "Analyse du réseau social" tirée du module de formation de la FAO et de l'Union européenne sur les "Techniques de collaboration et de plaidoyer" disponible dans la section "Formation à distance" du site[[http://www.foodsec.org | www.foodsec.org ]]

Mots-clés, balise


Crédit photo ou image

Si vous avez inclus des photos ou des images, merci d’insérer ici la source ou le crédit photo

Auteurs de la page

Si vous avez commencé cette page ou si vous y avez contribué, et vous souhaitez que votre travail soit visible (et reconnu), indiquez votre nom ici !