L’entraide entre collègues (appelée aussi « l’assistance par les pairs »)


Définition

L’entraide entre collègues, appelée aussi « assistance par les pairs » en français et « Peer Assist » en anglais, consiste à rassembler un groupe de collègues en vue de partager les informations qu’ils détiennent sur un problème, un projet ou une activité donnée, pour ensuite tirer les leçons de leurs connaissances et de leur expérience.
L’entraide entre collègues est utile dans les circonstances suivantes :
  • Vous débutez à un nouveau poste, vous lancez une nouvelle activité ou un nouveau projet et vous êtes à la recherche de conseils provenant de collègues plus expérimentés;
  • Vous êtes confrontés à un problème qui s’est déjà posé à un autre groupe dans le passé;
  • Vous ne vous êtes pas trouvé face à une situation donnée depuis longtemps et n’êtes pas certain des nouvelles procédures à suivre;
  • Vous planifiez un projet similaire à celui qui a été réalisé par un autre groupe.

A lire

Collison, Chris; Parcell, Geoff. 2004. Apprendre pour voler : Pratique de la gestion des connaissances par les plus grandes organisations d’apprentissage au monde. Capstone, Chichester, GB. 312 p.
Web site: http://www.chriscollison.com/l2f/ (en anglais)
Cet ouvrage a eu une incidence énorme car il s’agissait de la toute première étude mettant l’accent sur les méthodes et les processus de partage des savoirs. En se concentrant sur « la gestion des connaissances dans la pratique », l’ouvrage présente au lecteur le concept de partage des savoirs, puis décrit en détails les expériences vécues par les auteurs lors de leur carrière au sein de la « British Petroleum ». Divers outils sont passés en revue, notamment la rétro-vision, l’entraide entre collègue et les communautés de pratique. La dernière édition de l’ouvrage inclut un CD-Rom présentant pour chaque outil une fiche d’une page, conçue pour être facilement utilisable. Le site Internet de « Apprendre à voler » et sa liste de discussion fournissent également des informations de grande utilité.

Extrait de cet ouvrage
L’entraide entre collègues – Une méthode déjà mise à l’épreuve !
  1. Exposez l’objectif. L’entraide entre collègues produit de meilleurs résultats lorsque le but poursuivi est clair et exposé aux participants.
  2. Partagez avec les autres votre projet de recourir à cette méthode . Cherchez à savoir si d’autres ont déjà résolu le problème auquel vous êtes confronté. D’autres personnes ont peut-être les mêmes besoins que vous.
  3. Identifiez un facilitateur de réunion qui soit externe à l’équipe. Le rôle du facilitateur est d’assurer qu’en dirigeant le processus les participants à la réunion parviennent au résultat espéré.
  4. Retenez une date pour la session d’entraide entre collègues. Prévoyez une date suffisamment avancée pour permettre de modifier vos plans en fonction de ce que vous aurez appris.
  5. Invitez un groupe de participants potentiels, offrant la diversité de talents, de compétences et d’expériences nécessaires à l’entraide entre collègues. Evitez les « suspects habituels ». Cela ne fonctionne qu’avec des groupes de six à huit personnes, de manière à ce que tous les participants puissent exprimer leurs idées et faire connaître leur expérience.
  6. Prévoyez clairement les résultats escomptés de l’entraide entre collègues (en général les options et les idées), puis planifiez le temps nécessaire pour parvenir à ces résultats.
  7. Prévoyez des périodes d’interactions sociales pour que s’établissent des relations entre les individus.
  8. Consacrez une journée et demi au moins à l’entraide entre collègues. Programmez des périodes de Narration, de Questions, d’Analyse et de Feedback.
  9. Créez un environnement adéquat. Prenez le temps de créer une atmosphère propice au partage. Programmez la réunion de sorte à équilibrer les périodes de narration et les périodes d’écoute.
  10. Ecoutez pour mieux comprendre et pour explorer les divers moyens d’améliorer votre propre activité.
  11. Pensez à tous ceux qui pourraient bénéficier de ces connaissances, et partagez-les avec eux.
  12. Engagez-vous à agir et informez périodiquement l’équipe d’entraide de vos activités.

Qui peut m'en dire plus?

  • Jamie Watts (j.watts [at] cgiar.org)
  • Douglas Horton (d.horton [at] mac.com)
  • Nathan Russell (n.russell [at] cgiar.org)
  • Fiona Chandler (f.chandler [at] cgiar.org)
  • Simone Staiger (s.staiger [at] cgiar.org)

A voir également