Le transect


Brève description


Les transects villageois : l’équipe se promène avec un (petit) groupe de villageois dans le village (ou une autre région pertinente) et discute les choses observées.

Le transect complète la carte des ressources du village en apportant des détails supplémentaires sur les ressources environnementales, économiques et sociales existant dans une communauté. La carte des ressources du village donne une perspective aérienne de l’espace, tandis que le transect nous en donne une coupe horizontale, c’est-à-dire un profil des diverses zones. Il s’agit donc d’une carte unidimensionnelle sur laquelle est tracée une ligne qui traverse le village et que l’on suit pour y relever toutes sortes d’éléments. Le transect permet d’organiser et d’enrichir les informations spatiales et de relever les conditions locales dans la zone. Les informations sont recueillies sur la base de l’observation directe et en suivant une ligne droite en marchant d’un bout à l’autre du territoire de la communauté.
(Source: FAO)

Historique (si opportun)


Comment l’utiliser

A partir de la carte des ressources du village et sur les indications des participants, on choisit une ligne plus ou moins droite qui traverse le territoire. Le chemin à suivre devra traverser le plus grand nombre possible de zones micro-écologiques, de types de végétation et de modes d’utilisation des sols. Il est généralement souhaitable de partir du point le plus élevé du territoire.
En fonction de l’étendue de la région à couvrir et de la nature du terrain, un transect peut s’effectuer à pied, à dos d’animal, en charrette ou en véhicule à moteur. Il convient toutefois d’effectuer le parcours lentement pour faciliter l’observation.
On forme entre deux et quatre groupes en incluant des femmes, des hommes, des jeunes et des personnes plus âgées. Deux choix sont possibles:
a) les groupes se promènent séparément en compagnie des membres de l’équipe du DR; chacun groupe indique ce qui lui semble être le plus important;
b) chaque groupe est chargé d’un sujet spécifique à étudier durant une promenade collective. Par exemple, un groupe pourrait se pencher sur les sols, l’utilisation des terres et les cultures; un second sur les arbres, la végétation et les ressources en eau et un troisième sur les infrastructures, les logements et les services.
A l’issue des promenades, les groupes partagent les données qu’ils ont relevées afin de tracer un transect tous ensemble.

Astuces et enseignements (ajouter les vôtres)

Il est bon de poser des questions tout au long du parcours retenu. Des notes doivent être prises au cours de la promenade. Il est souhaitable de discuter de façon informelle avec les participants et les personnes rencontrées, d’aborder les points critiques identifiés par l’équipe de recherche et de demander s’il y en a d’autres. L’un des avantages du transect est que les villageois sont plus enclins à parler de sujets délicats, par exemple, la structure de propriété foncière, lorsqu’ils sont en dehors du village. Prévoyez suffisamment de temps pour dessiner le transect car son tracé peut prendre beaucoup de temps.


Exemples et récits (ajouter les vôtres)



Qui peut m'en dire plus? (ajouter vote nom)



Méthodes, outils, pratiques apparentés

Ressources (ajouter les vôtres)


Mots-clés, balise




Crédit photo ou image


Si vous avez inclus des photos ou des images, merci d’insérer ici la source ou le crédit photo



Auteurs de la page


Si vous avez commencé cette page ou si vous y avez contribué, et vous souhaitez que votre travail soit visible (et reconnu), indiquez votre nom ici !