Speed Geeking ou présentations rapides


Brève description

Le « Speed geeking » est une méthode fondée sur le concept de "speed dating" (rencontres rapides). Cette méthode est utilisée pour partager des connaissances avec un large public dans une période de temps limitée, à travers des présentations rapides.

Quand l’utiliser

Dans le cadre de la capitalisation d'expériences, elle peut être particulièrement utile pour la diffusion des résultats et des enseignements tirés. Étant basé sur un rythme accéléré, le "Speed geeking" peut susciter beaucoup d'énergie et produire une session bruyante et animée.

Astuces et enseignements


1. Les présentateurs (habituellement un maximum de 10 par session – en raison des niveaux sonores engendrés et de la capacité de mémoire des participants) sont déterminés à l'avance. Un facilitateur est également choisi. Si nécessaire, le présentateur peut également choisir une personne qui assistera à toute la durée de la session et, à la manière d’un journaliste, rendra compte des questions et des points de discussion.
2. Chaque présentateur prépare une présentation de 5 minutes. Il est généralement utile de travailler avec chacun des présentateurs avant le début de la session, afin de les aider à préparer leur matériel et de veiller à ce qu'ils soient précis et concis. Ils souhaiteront peut-être préparer une affiche, des photos ou quelques diapositives, ou se connecter à un site web en ligne. Si tel est le cas, assurez-vous qu'il y a suffisamment de prises de courant et de connexion wifi dans la salle où se tiendra la session.
3. Au cours de la session, les présentateurs sont disposés en stations tout autour de la salle, le "public" se trouvant au centre. Idéalement, il devrait y avoir 5 à 7 participants par présentateur.
4. Le facilitateur explique aux participants (le public) comment fonctionne le "Speed geeking", il les divise en autant de groupes qu'il y a de présentateurs et associe à chaque groupe un présentateur.
5. Le facilitateur sonne la cloche à intervalles réguliers, afin de signaler aux groupes qu'il est temps de changer de station. Selon le temps disponible pour la session et le nombre de présentations, il convient d’accorder environ 5 minutes aux présentations, plus quelques minutes de temps de discussion pour les questions et réponses. À l'aide de la cloche ou de quelques mots, le facilitateur peut également indiquer aux présentateurs lorsqu'il ne leur reste plus qu'une minute de temps de présentation et lorsque le temps de discussion touche à sa fin.
6. À la fin de la session, il est possible d’accorder quelques minutes pour discuter en plénière des méthodes et des connaissances acquises.

Exemples et récits (ajouter les vôtres)



Qui peut m'en dire plus? (ajouter vote nom)



Méthodes, outils, pratiques apparentés



Ressources (ajouter les vôtres)

(Liens, photos, podcasts, nous devrions peut-être penser à une sous-classification des ressources)


Mots-clés, balise




Crédit photo ou image


Si vous avez inclus des photos ou des images, merci d’insérer ici la source ou le crédit photo



Auteurs de la page


Sophie Treinen